L'après Terre Sainte !

RP PP Terre Sainte 2015 webDu 18 au 27 avril 2015, 32 pèlerins sont partis sur les pas du Christ en Terre Sainte ! Charlotte, Caroline, Vincent et Marielle témoignent de ce qu'ils ont vécu !

 

 

 

Pourquoi êtes-vous partis en Terre Sainte et pourquoi avec Réseau Picpus ?

CharlotteJe ne connaissais des gens qui étaient partis avec Réseau Picpus il y a deux ans et qui étaient revenus vraiment transformés, cela m'avait marqué. 

Caroline : Le voyage en Terre Sainte n'est pas un voyage comme les autres, ceux qui y sont allés le savent bien. Je sentais qu'il me fallait plus qu'une envie d’ailleurs pour m'y rendre. Il fallait que grandisse la soif de la Rencontre, le désir de creuser aux sources de ma foi. Les retours de proches, témoignant de ce que ce voyage avait "déplacé" en eux, m'ont aidée à mûrir et à choisir de partir.

Marielle : J’ai découvert Réseau Picpus par hasard en décembre à un concert de Gospel. J’ai lu le dépliant, vu le pèlerinage proposé et j’ai tout de suite eu envie de me lancer. Deux semaines après avoir rejoint la chorale, je me suis inscrite sans connaître personne. On peut parler d’un appel ! J’ai eu confiance et je me suis sentie poussée vers ce voyage. J’ai senti que c’était ce qu’il me fallait à ce moment de ma vie.

Vincent : Je souhaitais partir en Terre Sainte dans un esprit religieu et non comme un simple touriste comme je le fais régulièrement dans d'autres pays. Etant donné l'histoire de ces terres, un voyage organisé par une paroisse ou groupe "catholique" était primordial pour mon choix.

 


Il y a une particularité avec Réseau Picpus, c'est celle d'allier différents types d'informations et d'enseignements.

 

Marielle Venir en Terre Sainte sans confronter tous ces aspects perdrait en sens. Comprendre la Terre Sainte, l’éprouver chaque jour en pèlerin c’est prendre conscience de sa diversité qui fait toute sa complexité mais aussi sa beauté.

Charlotte : Oui, c'est une chance! Le P. Philippe Marsset a une connaissance complète de la Terre Sainte : aussi bien historique, archéologique, géologique que théologique : il combine tous ces éléments avec une facilité déconcertante. Tout était tourné vers la spiritualité, vers le Sens.

Vincent : Nous avons eu l'occasion de rencontrer des familles, des prêtres, des soeurs, des cisjordaniens et des israëliens. Quoi de mieux de se renseigner à la source pour comprendre un conflit ?

 

 

150425 dt122864 Terre-Sainte Lc-Tiberiade coucher-soleil web

Est-ce qu'il y a un lieu qui vous a particulièrement marqué ?

Vincent  : Ce qui m'a le plus touché, est cette réalité des murs, des miradors, des villes-prisons qui se construisent en presque toute impunité dans ce pays. On comprend mieux le conflit et ce que vivent les gens tous les jours. L'échange avec le prêtre de Taibeh (village chrétien) qui nous informe que les israëliens refusent qu'il se rendent à Jérusalem pour voir son évêque, les cisjordaniens-catholiques qui ne peuvent pas aller se soigner car les israëliens leur refusent l'accès aux soins et le droit de circulation, les palestiniens qui nous expliquent qu’ils se font cracher dessus quand ils se déplacent dans des zones israëliennes, les catholiques qui nous expliquent qu’ils sont détestés autant par les juifs que par les musulmans ... On comprend que finalement cette terre qui devrait être un toit pour toutes les religions est finalement un champ de bataille où tous semble refuser l'autre. Bienheureusement, certains souhaitent la paix.

 

Marielle : Lorsque nous sommes arrivés sur les bords du Jourdain, j’ai été tout d’abord un peu déçue. Je n’arrivais pas à « entrer en connexion » avec Dieu. Puis, nous avons eu du temps pour nous recueillir individuellement et prier. J’avais toujours un peu de mal alors je me suis mise à chanter juste pour moi, doucement et là j’ai ressenti une grande vague d’émotion. Il s’est passé quelque chose en moi mais j’ai senti que Dieu était là avec moi. Je me suis sentie toute petite…

Charlotte : On a célébré une messe devant le Lac de Tibériade, en redescendant du Mont des Béatitudes. C'était à la fin du pèlerinage, donc on formait déjà un groupe priant et uni. Et cette messe c'était l'une des plus belles du voyage; on s'est tous tournés vers le Lac pour prier après la communion. Cette messe nous a vraiment porté, c'était très beau ! Ce lieu pour moi est une source de paix !

 

 

150422 dt121382 Terre-Sainte Bethleem Monastere-Emmanuel mur webComment avez-vous découvert ce pays dont on parle beaucoup dans les actualités ? Comment avez-vous ressenti le contexte culturel et cultuel ?

Marielle : Nous avons rencontré des gens simples prêts à nous ouvrir leurs portes sans même nous connaître. Parler du conflit israélo-palestinien est délicat. C’est leur vie quotidienne que nous touchons. Certains membres de la famille était plus enclins que d’autres à se confier. Tous n’ont pas le même avis. Mais ce qui m’a marqué c’est leur grande générosité.

 

Charlotte : On sent qu'il y a de la tension dans ce pays. On a l'habitude de voir l'Israël et la Palestine à travers un écran, or en y allant, on supprime cette barrière : on se retrouve plongés dedans, du coup on a envie d'en savoir plus. Ce qui est super dans ce pèlerinage, c'est que l'on découvre les habitants ! On a rencontré une famille palestinienne chrétienne, un couple dont le mari était juif et israëlien. 

Vincent : Il faut aller sur place pour comprendre, mais comme il est dit par les populations de Taibeh, la meilleurs solution est d'être des témoins de la situation et de parler de ce que l'on a vu. 

 

 

Qu'est-ce que vous garderez de cette expérience humaine et spirituelle ?

150421 dt120640 Terre-Sainte Jericho webCaroline : Le sentiment que le Christ est vivant. Et que les personnes - dont nous parle l'Évangile - qui l'ont rencontré et reconnu portent la vie en eux, et sont des témoins vivants de son amour. Nous avons suivi Zachée qui se laissait approcher par le Christ, nous avons "vu" Marie-Madeleine se retourner pour de bon vers son Maître, Saint Pierre regretter ses péchés, reconnaître le Christ et recevoir sa mission... Nous étions dans la foule. A travers ces témoins, le Seigneur s'est approché de nous, un à un.

 

Charlotte : Je pense que les fruits viendront petit à petit ! Je pense que cela se verra sur la durée ! Mais de manière immédiate, j'ai le sentiment que la personne du Christ prend encore plus chair. J'ai souvent pensé une parole durant le pèlerinage : « Quand plusieurs d'entre-vous seront réunis en mon nom, je serai là au milieu d'eux » : c'est vraiment ce que j'ai ressenti à plusieurs moments, car tu vas sur les pas du Christ, donc tu le ressens comme une personne, il est là. C'est émouvant. Et cela m'accompagne.

 

Marielle : On ne rentre pas indemne d’un pèlerinage en Terre Sainte. Je me suis sentie fatiguée physiquement mais tellement reconnaissante pour ces images fortes, ces rencontres de partage et de joie, ces moments d’amitié, ce recueillement profond ressenti en communauté, l’accueil généreux et non intéressé réservé par tous sur place et enfin le don de Dieu, présent chaque jour un peu plus en moi. Je suis rentrée avec la volonté de faire une place plus grande à Dieu dans ma vie.

 

Vincent : Nous avons la chance de vivre dans un pays libre, sans mur, libre de religion, de circulation, d'expression, accès au soin, sans conflit. Profitons-en pour échanger avec les autres religions, c’est en comprenant les autres et en échangeant que nous pouvons limiter la gangrène de la haine inter-religieuse. Si on commence à construire des murs de paroles, on va finir par créer des murs de 8m de haut avec des miradors ...

 

Une petite phrase de conclusion ?

Marielle : « Nous sommes tous une Terre Sainte. » Cette phrase a été prononcée par l’un des prêtres et elle a résonné en moi durant le voyage et continue à me faire du bien tous les jours. Etre un pèlerin en Terre Sainte c’est accueillir Dieu tous les jours en nous et se laisser surprendre. C'est une manière de devenir ce que nous sommes, comme le dit la devise de Réseau Picpus !

 

Charlotte : A peine rentrée, j'ai déjà envie de retourner en Israël ! Et c'est très beau, très riche et vivant ! Ca fait vivre l'Evangile !

 

 

> Retrouvez toutes les photos du pèlerinage en Terre Sainte !

Visuel feuille de don 16-17

faireundon roll

Nous contacter : 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.