vocationdesaintmatthieu

 

Le groupe biblique, de quoi s’agit-il ?

Animé par le P. Grégoire Froissart, le groupe biblique propose cette année une lecture suivie de l’Evangile selon Saint Matthieu. Deux soirées par mois nous permettent de comprendre et méditer ensemble la Parole de Dieu. A travers l'étude de cet évangile, nous chercherons à nous mettre à l’écoute que ce que Dieu a à nous dire.

La démarche est la suivante 

Découvrir la Parole de Dieu comme Parole vivante et pas seulement un texte à lire de manière littérale.

Approcher le texte par la connaissance afin que celui-ci devienne une nourriture spirituelle ou Dieu nous parle et débouche sur une prière.

Concrètement 

Nous nous retrouvons pour lire et comprendre ensemble un ou deux chapitres de l’Evangile selon Saint Matthieu en suivant l’ordre de l’Evangile.

Nos rencontres se terminent par un temps de prière en commun avec le Choeur Deiss.

> Un mercredi une fois tous les 15 jours, de 20 h à 22 h, à Picpus. Un dîner tiré des sacs est proposé à 19h30.

Deux retraites sont prévues les 22 et 23 octobre et les 25 et 26 février. La première portera sur le discours sur la montagne de l’Evangile selon Saint Mattieu.

> Apporter sa Bible (nouvelle traduction liturgique) et de quoi noter !

> Ouvert à tous (adhérer à Réseau Picpus, pour les non-adhérents).   

> Nous contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

A propos de l’étude de la Parole de DieuStMat

Saint Augustin : (à Volusien, lettre 3.) Le langage simple de la sainte Écriture est accessible à tous, mais il n’est pénétré à fond que par un très petit nombre. Les vérités claires qu’elles renferment, elle les propose sans artifice, comme un ami intime, au cœur des savants comme à celui des ignorants.

Quant aux mystères qu’elle recouvre d’un voile, elle ne les élève pas au-dessus de nous à l’aide d’une parole prétentieuse, propre à éloigner les intelligences sans
instruction et de conception lente, comme le pauvre est porté à s’éloigner du riche, mais elle invite tous les hommes par la simplicité de son langage, non seulement à se nourrir de la vérité qui leur est révélée, mais encore à exercer [leur foi] au milieu de ses divins secrets, ce langage qui propose la vérité tant dans les choses faciles à comprendre que dans les secrets cachés; et afin que la clarté n’engendre pas le dégoût, le voile qui les recouvre de nouveau
excite de saints désirs qui leur donnent un nouvel attrait, et les font goûter avec plus de suavité.

C’est ainsi que par une méthode salutaire, les esprits dévoyés sont ramenés au bien, les faibles nourris, et les esprits supérieurs remplis d’une douce joie.

L’Evangile selon Saint Matthieu pour le pape François

La docilité à l’appel de Jésus et à son regard: « Jésus sortit de Capharnaüm et vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de collecteur d’impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit. »

Et l’Evangile de la miséricorde: « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

Le pape n’a jamais oublié la confession qui a changé sa vie, à l’âge de 16 ans, le jour de la Saint-Matthieu, le 21 septembre 1953, à Buenos Aires (né en 1936, il allait avoir 17 ans le 17 décembre suivant). Il en a parlé à de nombreuses reprises : il a dit avoir fait « l’expérience de la miséricorde divine », et s’être senti « appelé », à l’instar de saint Matthieu et de saint Ignace de Loyola.

Et il est fasciné par le regard du Christ qui se pose sur Lévi, sur lui-même, sur chacun. Il invite souvent à se laisser regarder par le Christ, à agir sous le regard du Christ.

Il explique aussi ainsi sa devise épiscopale et papale: « Eligendo atque miserando », l’élection, l’appel du Christ qui fait miséricorde,pour que son disciple fasse de même.

Visuel feuille de don 16-17

faireundon roll

Nous contacter : 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.